COLLOQUE -Communication de M.Doti Sanou - AFREEKAN.NET : MEDIATHEQUE VIRTUELLE

Rechercher
  « L'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli » Proverbe Africain
Aller au contenu

Menu principal :

COLLOQUE -Communication de M.Doti Sanou

Bientôt les Actes du Colloque de Bobodioulasso sur les Arts du récit seront disponibles en ouvrage












































RESUME DE LA COMMUNICATION – Prof. DOTI BRUNO SANOU
Thème :  
Le processus du développement durable à travers les contes, proverbes et récits initiatiques africains

Je voudrais tout d’abord solliciter votre indulgence pour exprimer toute ma reconnaissance aux organisateurs du présent colloque pour m’avoir associé à cette rencontre des esprits sur le thème « Arts du récit et développement en Afrique ». Plus qu’un débat d’actualité, il me semble que c’est tout une mission de génération qui s’entreprend en ce moment, une mission qui interpelle les intellectuels, le politique, l’économique, les collectivités territoriales ainsi que chaque citoyen et notamment les responsables coutumiers.
Le monde actuel, aveuglé qu’il est par le mythe de la croissance, néglige ce qui, au cours des siècles, a permis aux communautés humaines de s’épanouir: les vertus indispensables à l’engagement de l’être humain. Vertus qui sont enseignées à travers les généalogies, contes, fables, proverbes, et autres récits à caractère religieux. Les Africains ont su, au cours des siècles, transmettre de génération en génération leur vision du processus du développement humain durable à travers les arts du récit. Au moment où l’humanité réinterroge son histoire et est en quête de vertus pouvant contribuer à l’émergence de nouvelles communautés plus humaines et soucieuses du quotidien des générations à venir, l’Afrique se doit de développer une nouvelle méthode d’approche de son héritage littéraire et notamment celui portant sur les arts du récits.
Une telle démarche permettrait de déceler le processus de développement durable tel qu’il transparaît dans les contes et récits d’initiation et proverbes et comment leur contenu peut servir encore aujourd’hui de tremplin pour une véritable et profonde transformation de qualité. Pour illustrer notre communication, nous prenons des exemples dans certaines sociétés d’Afrique. Les ethnies s’étant construites au cours des âges par intégration de groupes venus d’horizon divers, il arrive que des contes aient le même sens et véhiculent le même message. Il est donc indiqué que la communication prenne des exemples venant de différentes sociétés africaines.
Dans un premier temps nous éclairons le concept de développement humain durable et son expression dans les arts du récit de quelques sociétés dont la société « madarè » à l’Ouest du Burkina Faso. Cet éclairage conceptuel est important dans la mesure où il s’agit par la suite de mettre en exergue comment le processus du développement a été porté par les générations successives durant la longue durée.
Dans la deuxième partie la communication aborde, et ce, à travers quelques récits, les différents aspects du développement humain durable et comment les récits ont pu mobiliser les différentes composantes de la société par une traduction dans les faits de la pensée qu’ils véhiculent. Il s’agit ici d’une démarche sociogénétique qui permet de découvrir les méthodes selon lesquelles les populations de par le passé ont su transformer la pensée en acte pour un meilleur devenir.
Enfin, dans une troisième partie, la communication procède à quelques propositions méthodologiques en vue d’une meilleure contribution des récits au processus du développement durable proposé par la communauté internationale depuis le sommet de Rio de Janeiro…

GALERIE PHOTOS

 

LE COLLOQUE EN BREF

LE COLLOQUE ORGANISE A BOBO-DIOULASSO PAR LA CIE NAFORO-BA SUR LES ARTS DU RECIT EN AFRIQUE
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu